Etre Finlandais c’est…

30 mai 2006

Etre Finlandais c'est... dans voyage

 

Les Finlandais et la foule ne sont pas très bons amis en général. J’ai récemment fais un petit test alors que je prenais le bus pour rentrer du travail. Sachant pertinemment qu’il est difficile pour un Finlandais de tolérer une personne inconnue sur son siège voisin, je me suis assise à côté d’une jeune fille qui à mon arrivée m’a gentiment souri.unsure dans voyage
Assise au plus profond de son siège, elle écoutait sa musique sans oser tourner la tête de mon côté. Je sentais bien que ce voyage d’une demie heure allait être pesant pour elle, son esprit n’était pas libre et je pouvais presque apercevoir sur son front des gouttes de sueur…Je devinais alors que ce que je lui imposait là était franchement gênant mais qu’importe, si je m’étais assise à côté d’une autre personne ça aurait été la même chose.sad

 Alors qu’on s’approchait de la destination je sentais ses coups d’œil furtifs qui étaient censés m’avertir de son proche départ. Le bus se vidait petit –à- petit et j’ai pris le risque de ne pas changer de place lorsque des sièges devant et derrière se sont libérés…chose inimaginable pour un Finlandais. En effet ça fait des années que je prends le bus en Finlande et j’ai toujours remarqué que les personnes changeaient de place de suite lorsqu’une place se libère, même si on descend au prochain arrêt !question Ce contact physique apporte un certain mal-être qui est pourtant paradoxal lorsqu’on sait que les Finlandais se promènent nus au sauna ou au hammam avec des inconnus.
 

Il en est de même dans un ascenseur…collez- vous aux autres et vous allez créer un véritable malaise. Etant Française, le contact physique des centaines de bisous qu’on fait par semaine à la famille, aux amis, aux proches, et même aux amis des amis sans même connaître leur nom, manque terriblement… kiss3Imaginez une seconde ne plus faire la bise à vos amis ou à vos parents pour leur dire bonjour…que penseraient-ils donc ? A mon retour en France, je trouve ça bien pratique de ne plus chaque matin et soir embrasser mes proches, en vivant en Finlande on  adopte très vite le signe de la tête ou même le bonjour de loin, ça ne veut pas dire qu’on ne s’aime pas, c’est juste plus rapide et moins contraignant. On n’a alors pas le soucis de savoir si chez un c’est 2 bises, chez l’autre 3 ou encore 4… En France, si une amie se présente avec 4 autres personnes, pour être poli on leur fera alors la bise unes par unes, même si on ne les reverra plus jamais et qu’on ne prendra même pas le temps de demander qui elles sont.
 

En Finlande, même les parents ont une façon différente de démontrer leur attention et leur amour à leurs enfants, moins de câlins, moins de bisous, moins d’embrassades…ils sont élevés dans un contexte familial (et climatique) un peu plus froid que nos petits français.
 

S’il y a bien des étrangers sur lesquels on peut généraliser des stéréotypes c’est à mon avis les Finlandais ! ils aiment tous le « salmiakki » (la réglisse), ils vont tous au moins une fois par semaine au sauna, ils veulent tous posséder leur propre appartement ou résidence d’été. Si les finances se portent bien ils souhaitent acheter leur petit bateau pour faire des virées en mer dès qu’une occasion se présente. Dès qu’un événement a lieu dans le coin les Finlandais se suivent comme des canardshuh, ils achètent le même sachet de bonbon, s’arrête au même stand pour manger une misérable saucisse couverte de moutarde sans même un morceau de pain !
 

Les finlandais se contentent de petites choses tel un rayon de soleil, une mer à 15 degrés, une cabine de pêcheur sans toilettes ni électricité, une boîte de soupe de petits pois et du poisson grillé. Etre Finlandais c’est être proche de la nature, aimer vivre au milieu de nulle part avec un silence de plomb, cueillir des baies et des champignons, combattre les armées de moustiques et se réchauffer au coin d’un feu au goulot d’une bouteille de Koskenkorva. Etre Finlandais c’est chantonner un hymne national crée par un allemand qui est à l’origine une chanson à boire !

C’est suivre les mésaventures de Matti Nykänen (ex-champion du monde en ski de descente) qui bat sa femme Mervi, c’est ne pas voir le jour entre Novembre et Février, c’est penser que leurs athlètes gagnent grâce à leur « sisu » et non pas grâce à des substances illégales.wink
Etre Finlandais c’est être assez naïf, avoir du mal à croire que corruption, mal versements et autres scandales financiers ou politiques existent dans d’autres pays. 

Etre Finlandais c’est être un brun alcoolique, ça vous rend capable de poireauter devant un bar en attendant désespérément d’y rentrer 20 minutes avant de s’y faire jeter pour avoir vomis dans le verre d’un inconnu. Non je rigole, on vous jette pas pour ça ici, plutôt si c’est le verre du manager du bar on va dire !
C’est s’endormir sur le pas d’une porte s’en savoir de laquelle il s’agit et bredouiller des mots d’anglais quand les 2 grammes approchent…
Etre Finlandais c’est se révolter contre ces étrangers qui viennent profiter du système mais se précipiter dans un pizzéria – kebab (100% ouverts par étrangers) le vendredi soir avant de sortir en boite.
Être Finlandais c’est craindre les morsures de serpents en été dans les forêts et champs plus que l’éventuelle rencontre avec un p’tit « Bouba » (Ours pour ceux qui n’ont pas suivi la série).
C’est avoir un penchant pour Linda Lampenius et Janina Frostell, s’intéresser de près au Hockey sur glace et lire les déboires des « salarakas » dans le magazine Katso.

 Etre Finlandais c’est aussi avoir le plus petit pouvoir d’achat d’Europe et l’un des plus hauts taux de taxes, c’est acheter des légumes produits sur le territoire national qui coûtent 3 fois plus chers, c’est insulter la femme de son patron à la soirée du petit Noël sans jamais se faire virer parce que personne ne s’en rappelle…

C’est avoir un complexe d’infériorité permanent à côté d’étrangers venant de pays un peu plus développé et surtout un peu plus convoités par les touristes en général ( la France par ex !).blush
« Les Finlandais ne boivent pas parce qu’ils veulent se soûler, ils boivent parce qu’ils aiment avoir une bonne gueule de bois ! »
 

Si j’ai appris quelque chose de la Finlande après toutes ces années, c’est de ne pas dire du mal de leur pays en leur présence…ça les offenserait…òu sont mes bons croissants aux amendes tous droit sortis de ma boulangerie qui dégage une odeur de pâtisserie tiède dans tout le quartier ? Ou sont mes bisous, mes émotions, mon muscat et mon champagne ?
 Ou se cache la chaleur d’un dîner convivial qui dure plus d’une demie heure, mon pastis et ma partie de pétanque ? Ou se cache la convivialité, le bonheur de passer chez un ami sans prévenir à l’avance et de s’inviter à dîner à l’improviste ?singing
Ou est donc cette politesse qu’on m’a appris à l’école et que je ne peux point utiliser ici ?
Cette fameuse dictée de Bernard Pivot pour laquelle je manifestais tant d’enthousiasme et qui maintenant me poserait problème pour faute de rarement écrire dans ma langue maternelle ?sad 

Bon à savoir

30 mai 2006
Bon à savoir dans voyage exclamation

 

  La bière est numérotée de 1 à 4. La 1 est faiblement alcoolisée et imbuvable, la 2 n’existe plus, la 3 vaut la kronenbourg et la 4 est excellente. Considérée comme un alcool fort vous ne la trouverez que chez Alko, le magasin qui a le monopole de l’alcool.
-         il est rare qu’un Finlandais ouvre la porte de son chez lui
-         si vous faites la queue pour entrer dans une des boites de la ville et que vous souhaitez y rentrer un autre jour plus facilement, glissez quelques euros dans la main du portier/videur qui se rappellera de vous ;) oui, oui, c’est leur boulot !
-         ici on a le droit de marcher, skier et même camper sur n’importe quel terrain (sauf les réserves naturelles, les plages et les espaces publics) pourvu qu’on ne trouble pas l’intimité du propriétaire ! En France y’aurait des coups de fusils qui se perdraient ;)toad666 dans voyage
-          la cueillette des baies et des champignons est autorisée tant qu’on respecte la nature, qu’on ne détériore pas les plantes où qu’on y jette pas de déchets
-         j’ai aussi récemment appris que si vous vous promenez avec votre toutou dans la forêt, il doit être attaché du 1er Mars au 19 Août (si, si !) pour laisser les bestioles sauvages se reproduire en paix !question
-         on trouve ici des tubes de crème de poisson, dans presque chaque resto on trouve un ou plusieurs menus végétariens ainsi que des plats sans lactose
-         l’ivresse est ici rituelle, délibérée, collective et impudique. Pour certains, le principe de base est de flirter avec le coma éthylique.
-         la Finlande n’est pas un pays Scandinave, la Scandinavie étant une entité culturelle, linguistique et ethnique englobant Danemark, Suède, Norvège et Islande.
-         « la première année le Finlandais construit son sauna, la seconde année il construit sa maison autour », c’est une maxime populaire ;)
-         « au sauna, conduis-toi comme à l’église »unsure
-         le principe de vie ici : lundi et mardi, on se repose du week-end précédent. Mercredi on s’offre un petit plaisir car vendredi est encore loin. Jeudi on se fait une bonne nuit en prévision des fatigues à venir. Vendredi et samedi on fait la fête avec méthode et enthousiasme. Dimanche on s’amuse encore un peu avant de reprendre la routine de la semaine.
-         le conducteur Finlandais manque de réflexes, surtout ne le surprenez pas par une manœuvre bien Française (ou devrais-je dire bien parisienne ?) Heureusement, comme on respecte la nature ici, les gens marchent ou prennent leur vélo par tous les temps !cool
-         franchement, l’auto-stop n’est vraiment pas un moyen de se déplacer très populaire ici ! En 6 ans et demi j’ai du en voir 2 !
-         les morceaux d’ananas sur la pizza figurent parmi les choses que je ne comprends toujours pas avec biensûr le « mämmi » une spécialité de Pâques qui honnêtement ressemble à de l’excrément !
-         les familles en Finlande comportent rarement plus de 2 ou 3 enfants

Infos en vrac

30 mai 2006

Infos en vrac dans Non classé

 

  • il n’y a pas de sachet plastic gratuit dans les magasins, il faut les payer!
  • le tabac est à vendre aux caisses des supermarchés et superettes, par contre tout ce qui dépasse 4,5 degrés d’alcool, c’est à vendre à Alko, le magasin qui a le monopole
  • la limite d’âge pour aller boire un verre dans un bar ou un pub varie de 18 à 24 ans oui! oui !et on demande vraiment les papiers à l’entrée, c’est pas que de la théorie ;)
  • on a un système typiquement Finlandais pour ne pas se casser le c…à essuyer la vaisselle !on l’a laisse égoutter dans un placard au dessus du lavabo conçu pour ça, je dois admettre que c’est ingénieux !
  • ici on aime le silence…pas étonnant que les gens aiment s’isoler le week end dans une cabane au milieu de nulle part et suivre les traces de pattes des animaux dans la neige.
  • on prend le bateau Turku- Stockholm ou Helsinki-Tallinn juste pour avoir 3 grammes et se faire une provision d’alcool dans les tax-free, c’est même pas pour le paysage…
  • la pause café/thé est une étape indispensable au bon fonctionnement d’une entreprise, c’est là que les gens se lâchent et décompressent, si on en boit pas il faut quand même se forcer, ça créer des liens !
  • les magasins ne ferment pas entre 12h et 14h comme en France, ici les heures de bureau commencent à 8h et terminent à 16h avec une pause d’une demie heure pour manger.
  • le jeudi est associé avec la soupe de petits pois !
  • une personne sur 2 a un sauna dans sa maison ou son appart et y passe plusieurs heures chaque semaine par une température d’environ 80 degrés pour les petits joueurs et un peu plus pour les pros ! certaines personnes font de l’avanto,  ca consiste à aller au sauna puis ensuite nager dans un lac ou dans la mer, dans un trou qu’on a auparavant creusé, moi j’ai opté pour me rouler dans la neige !!
  • ici on ne traverse pas la route si le bonhomme est rouge, on a peur des policiers et on paye ses amendes sans broncher, de toutes façons les finlandais ne sont pas très doués pour la négociation…
  • comme les ados n’ont rien à faire les week end parce qu’ils ne peuvent pas rentrer dans les bars, ils volent l’alcool et les clopes de leurs parents et se saoulent dans les rues, ils se vomissent sur les chaussures et s’insultent :vittu, paska, saatana, homo, kyrpä !!!
  • tout le monde s’habille chez H&M ou Zara, certaines filles sortent avec une ceinture en guise de jupe, un t-shirt de la taille d’un confetti, des talons de 10 cm et un maquillage à outrance pour espérer paraître 5 ans de plus et rentrer dans un bar. Ca ne marche pas toujours parce que ca peut être vulgaire
  • Les gens ne sont pas très contacts humains, tout ce qui est bisous et embrassades, c’est réservé à certaines personnes seulement alors j’ai même du renoncer à la bise de tous les jours
  • le dimanche c’est la journée « marche Nordique », c’est un sport qui consiste à marcher avec des bâtons qui ressemblent à ceux de ski mais pas tout à fait pareil et il parait que ça fait perdre 2 fois plus de calories que si on marchait sans !
  • la langue finnoise n’a pas le temps du futur dans sa grammaire conjugaison et franchement, on comprend pourquoi !
  • toutes les occasions sont bonnes pour boire à ne plus s’en souvenir, même les fêtes religieuses…
  • les Finlandais sont fous de réglisse, on trouve même de la glace au réglisse. En fait c’est du chlorite d’ammoniaque, ne me demandez pas ce que c’est !
  • il existe très peu de mots de politesse et en tant qu’étranger ça peut paraître rude parfois d’entendre se donner un ordre par un enfant parce que n’y a pas le mot s’il te plaît à la fin !
  • ce n’est pas du tout impoli d’amener ses bouteilles de cidre, bière ou vin à une fête et de repartir avec ce qu’on n’a pas consommé. L’alcool est tellement cher qu’on ne peut pas se permettre de l’offrir à tout le monde. En tant que Française, vous imaginez ma réaction et comme ça a été dur pour moi de comprendre ça !
  • Jusqu’à maintenant, la seule épice que les Finlandais semblaient utiliser dans leur repas était l’aneth…
  • l’éducation est gratuite c’est d’ailleurs pour cela que beaucoup d’étrangers viennent poursuivre leurs études supérieures ici. Malheureusement le coût de la vie est relativement élevé.
  • les enfants commencent l’école à l’âge de 6 ou 7 ans, ce qui est assez tard, avant ils apprennent les choses de base mais ne savent pas lire ou écrire. Le système scolaire est beaucoup moins stressant. L’école commence à 8 ou 9 h et termine vers 14h, ainsi les enfants peuvent faire plein de choses en rentrant à la maison.
  • la religion luthérienne est enseignée à l’école car ici l’église et l’état ne sont pas séparés
  • le vouvoiement existe mais personne ne l’utilise de nos jours, ça fait plutôt bizarre de dire « tu »à un patron. Il n’y a pas vraiment de hiérarchie au travail, chacun joue son rôle sans vouloir mettre en évidence sa position dans l’entreprise. 
  • les gosses de 6 ans ont leur propre téléphone portable et s’y connaissent déjà en ordinateur, mp3 ou autres technologies.
  • les bouteilles de lait sont en carton et les finlandais en sont de grands friands. Ils en boivent avec presque tous leurs repas.
  • les Finlandais respectent beaucoup leur docteurs et toutes les professions de la santé, personnellement je ne les trouve pas meilleurs ou plus performants qu’en France !
  • quelques lois stupides propres à la Finlande :-         on peut avoir un PV pour ne pas respecter la distance de sécurité entre chaque voiture
    -         il est interdit de faire tourner son moteur de voiture plus de 5 minutes au démarrage (ne me demandez pas comment une vieille voiture peut subir des nuits à -30 degrés et ne pas ramer plus de 5 minutes pour la mettre en route au petit matin !!!!!) et puis en plus, comment on peut avoir un PV sur cette base là ?
  • -         il y a une loi qui devait passer à Helsinki comme quoi il est interdit de fumer sur son propre balcon mais je ne suis pas sure qu’elle soit en vigueur
    -         il y a des heures strictes à respecter pour secouer ses tapis ou faire prendre l’air à ses draps
    -         aucun alcool n’est vendu après 21h dans les superettes ou supermarchés sauf dans les bars biensur !
    -         les boîtes n’ouvrent que jusque 4h, pas une minute de plus !
    -         c’est illégal de conduire un vélo après avoir bu 3 bières !hihihihihi !
    ici on aime entendre ce que pensent les autres nationalités de ce pays
    ·        on conduit pas si on a bu !on prend un taxi de suite, d’ailleurs c’est une profession très demandée

Le mariage version Finlandaise

30 mai 2006

Le mariage version Finlandaise dans Non classé

J’ai eu l’occasion d’assister à un mariage finlandais il y a quelques années et c’est franchement resté un choc !
Les invités amènent leur propre alcool qu’il cachent dans le coffre de leur voiture parce que ça coûte trop cher pour l’offrir à tout le monde (biensur on m’a dit que c’était pas comme ça dans tous les mariages).
 
Au milieu du repas la mariée a été « kidnappée » par des invités avec un collant sur la figure (comme si la pauvre ne s’y attendait pas !) et séquestrée dans les toilettes (d’après les rumeurs) pendant que d’autres traînaient le marié sur le parking jusqu’au coffre des voitures où se trouve de l’alcool bien fort. C’est des coups à faire un comas éthylique le jour de son mariage et de plus se rappeler se qu’on était en train de faire vraiment !
 
On a fait quelques jeux du genre retrouver à qui est cette chaussure, dansé avec le marié à la chaîne, mais rien de bien amusant où il y aurait un éventuel contact physique (ça tombe bien je n’avais vu les mariés que 2 fois dans ma vie) et le pire de tout c’est que c’est moi qui ai attrapé le bouquet de la mariée sans m’être jetée en l’air…je suis pas très superstitieuse, des dizaines de couples également invités se sont mariés depuis alors… 
 

Le mariage était un buffet alors tout le monde faisait la queue bien gentiment l’un après l’autre pour se servir, les invités étaient rarement tous en même temps à la table. D’ailleurs, ce que j’ai aussi trouvé bizarre c’est que les mariés avaient une minuscule table au beau milieu de la salle où ils mangeaient tous les 2 comme si personne n’était là. On ne pouvait alors pas féliciter les heureux parents ou même se rendre compte de leur bonheur en ce jour puis qu’on ne savait pas qui ils étaient ou même où ils étaient ! Le mariage était assez rapide (une demie heure dans une chapelle ou je me souviens une grosse maquette de bateau pendait du plafond !) je n’arrêtait pas de me demander ce qu’un bateau pouvait signifier dans une église et puis je me suis dit « après tout ils sont luthériens et pas catholiques alors il doit y avoir une raison ! ». A ce jour je n’en sais toujours pas plus, peut-être était-ce juste de la déco ? 
 

Quand tout était terminé les invités se sont dispersés, certains sont rentrés chez eux et d’autres se sont rejoint plus tard dans une boite du quartier.

Triste comme fin non?

Quelle langue bizarre!

30 mai 2006

 

Quelle langue bizarre! dans Non classé grammar

Le finnois appartient à la branche fennique de la famille des langues ouraliennes ; c’est une langue agglutinante qui possède 15 cas : nominatif, génitif, partitif, accusatif, inessif, élatif, illatif, adessif, ablatif, allatif, essif, translatif, instructif, comitatif et abessif. Et ouais et quand on demande à un Finlandais si il connaît tous ces cas il répondra « täh ? » ce qui veut dire péjorativement « de quoi ? ».  

La plupart des finlandais ne sont pas conscients de la difficulté de leur grammaire, ma première question était liée au fait qu’en finnois on dise « j’ai un chapeau dans la tête et non sur la tête !on vous répondra c’est comme ça sans vraiment vous expliquer la raison et y’en a des tonnes comme ça !  

Bon je sais qu’en Français aussi y’a pas vraiment de logique mais au moins en finnois, on prononce chaque syllabe (enfin presque puisque Turku a son propre patois qui consiste à enlever les syllabes à la fin des mots), si on ne parle pas comme ça on se fait tout le temps repérer ! Moi ça fait bien longtemps que je suis grillée à force de vouloir parler avec une grammaire correcte comme celle qu’on m’a appris à l’école, même si à ce qu’on m’a dit j’ai pas d’accent étranger quand je parle la langue, on pense plus souvent que je suis de langue suédoise à cause de mes hésitations et de la lenteur à laquelle je parle !(et pas à cause de mes longs cheveux blonds ;)vous savez sûrement que je les ai maintenant très bruns ! 

Enfin cette langue ne ressemble à aucune et franchement les Finlandais prennent les étrangers qui parlent leur langue en pitié mais leur montrent également un grand respect. Et oui d’une part elle n’est parlée nulle part ailleurs et d’autre elle figure parmi les langues les plus difficiles au monde si ce n’est LA langue la plus difficile au monde (un énorme débat est ouvert à ce sujet et les avis sont partagés!)

Le système éducatif en Finlande

30 mai 2006

Le système éducatif en Finlande dans Non classé professeur

Le système éducatif en Finlande diffère du système français en bien des points !
 
Ici il n’y a en principe pas de redoublement, pas de différenciation, pas de sanction, pas de sélection jusqu’à la dernière année de ce que nous nommerions le collège, tous les élèves ont alors 15 ans (cela dit les parents d’élèves peuvent décider du sort de leurs enfants et estimer qu’il serait bon pour eux de redoubler à cause de résultats insatisfaisants).

Il n’y a pas d’inspecteur, pas de surveillant. Et même, très peu de personnel de service, le ménage étant fait par les élèves et les professeurs, voire le directeur dans certaines écoles. Il n’y a parfois pas non plus de réfectoire, les repas sont pris en classe, apportés par les élèves ou fournis par l’école. Les élèves nettoient ensuite. Ceci développe un sens de la collectivité, un esprit de camaraderie entre les élèves et entre la classe et le professeur qui joue ainsi un rôle éducatif. Il est même commun que le professeur mange dans la classe avec les élèves (expérience perso à l’appui).> Impensable en France avec notre hiérarchie!
En Finlande, c’est la « psychologie » qui passe avant les apprentissages, un élève doit se sentir à l’école comme chez lui. Dans ce pays il y a un réel souci d’égalité des chances avec l’idée que chacun doit trouver sa place dans l’école. Plutôt que de pointer les difficultés, on s’accordera à montrer les possibilités et les points positifs de chaque élève.


En Finlande il a une importance psychologique mais pas administrative puisqu’il faut passer un concours très difficile pour entrer à l’université, soit directement après le bac, soit en le préparant pendant un ou deux ans (et le système est aussi valable pour les étrangers qui voudraient rentrer à l’université ici).

Le modèle finlandais paraît plus juste, dans l’intention qu’il a de trouver une place pour chacun et d’avoir instauré un système avec passerelles et un enseignement professionnel de qualité etsurtout une formation continue gratuite, chacun pouvant reprendre des études quand il veut.

1...7891011