• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Archive pour novembre 2008

Le blues de l’hiver…

Dimanche 16 novembre 2008

Le blues de l'hiver... dans voyage troubled-teenager-swing_~1804856

Hier le jour s’est levé à 8:12 pour se coucher à 15:56 soit une « journée» de 7 h 44 min. Pendant ces heures là, j’avais le nez devant mon ordi avec pour seules lumières celles de mon écran et le néon du plafond. La situation n’est pas encore catastrophique quand on sait que le soleil en général n’apparait que 27 heures en moyenne pendant tout le mois de Décembre (à Helsinki)… Nous voilà donc dans le noir et ce pendant des mois…mon horloge interne est perturbée et mon rythme biologique  confus…pas étonnant que soudainement les autochtones on tous la même envie: fuir le pays pour des terres moins hostiles aux rayons du soleil.

Eh oui, Novembre va mal et nous aussi, s’il était un homme il serait sa gueule de bois, s’il était une femme il serait son cycle de règles douloureuses… ;) un mois qui marque le début des jours obscurs, froids, pluvieux, qui raccourcissent considérablement comme si Axl Rose avait trouvé son inspiration ici pour écrire sa chanson November Rain…La diminution de la luminosité et la grisaille climatique freinent soudainement mon envie de sortir et mes activités extérieures, c’est ce qu’on appelle ici la dépression saisonnière ou encore le blues de l’hiver.

Ce blues est probablement ressenti dans beaucoup de pays cependant la Finlande semble en être l’épicentre, une grande partie de la population Finlandaise est touchée par ce fléau, 12% selon les statistiques contre 3-4 % en France. Chaque année à la même période, mon entourage se demande ce qu’il peut bien avoir de plus ici qu’il n’y a pas en France pour que je soie venue m’installer dans ce pays de mon propre gré.
Le bourdon ne m’épargne pas, ni d’ailleurs mes confrères étrangers résidant ici, personne ne semble immunisé contre la morosité de Novembre et c’est selon moi à ce moment là qu’on regrette d’avoir quitté son pays pour un pays Nordique et non un pays du Sud. Mais pourquoi donc aller se réchauffer au soleil quand on peut aller se les geler au Nord ???

Certes on serait tous probablement mieux quelque part sous les cocotiers mais on vit ici et il faut assumer tout au long de l’année…Il nous faut subir les aléas du temps.
Moi aussi j’ai le moral à zéro, des fringales régulières, l’envie de dormir beaucoup plus que d’habitude et que nécessaire. En plus de cela, j’éprouve un manque d’intérêt général, je suis nostalgique. J’éprouve des difficultés à me concentrer, un sentiment d’isolement et des idées bien noires me viennent à l’esprit. Comme si ca ne suffisait pas il semble que les microbes profitent de cette période d’affaiblissement physique et moral pour tenter de m’attaquer.

La responsable de cette dépression saisonnière est une hormone secrétée par notre corps: la mélatonine. Son taux varie en fonction de notre exposition au soleil. Des techniques telles que la luminothérapie et la photothérapie (sources de lumière artificielle intense) permettent de lutter, efficacement je ne sais pas car je n’ai pas essayé, contre la dépression.
Moi qui habituellement tente de fuir la fête du petit-noël, cette année à ma grande surprise j’étais une des premières à m’inscrire, je comprends enfin la véritable signification et le besoin absolu d’organiser ce type de fêtes. Les entreprises se doivent de divertir leurs employés en cette période tristounette, elles doivent s’assurer que la motivation et l’ambiance collective n’est pas affectée par cette dépression saisonnière générale. Une sorte d’étrennes anticipées pour les employés qui ne doivent en principe rien débourser.

Dès que les beaux jours reviendront et que le soleil brillera à nouveau la dépression saisonnière disparaîtra…c’est comme ca tous les ans…