Overdose de téléréalité

Overdose de téléréalité dans voyage couple-watching-television_~bn292016
Il y a quelques années encore, savoir Mac Gyver en difficulté nous faisait trembler de peur, les gouttes de sueur nous coulaient sur le front jusqu’à ce qu’avec un chewing-gum, il parvienne à désintégrer une bombe dissimulée dans un placard et sauver des tas de vies. Pendant que la bombe faisait tic-tac il eu tout de même le temps de nous expliquer pourquoi son arrière grand-mère muette portait un foulard rouge quand elle allait faire ses courses et comment elle s’est, un jour qu’elle avait les 2 jambes cassées, sortie d’un ascenseur en feu tombé du 4 ème étage…

Ce type de suspens est « has-been », désormais on aime l’exhibitionnisme, la folie, l’extrême, le voyeurisme voire le sadisme. On s’installe des heures devant sa télé pour y dévorer chaque minute des beuveries, de la nudité et des querelles stupides des « protagonistes » de Big Brother.
On se délecte de critiquer les performances des candidats d’Idols ou Popstars lors de leur casting, qui parfois feraient mieux de se contenter de chanter sous leur douche au lieu de venir se ridiculiser devant tout une nation (j’admire leur courage !). On prend en pitié ces filles anorexiques de Mallikoulu (Model School, Huippumalli Haussa)
apprenant le catwalk qui se font éliminer pour peser une rotule de trop…rafraichissez-donc moi la mémoire, qu’y’avait-il dans notre programme télé avant que toutes ces real-TV ne fassent surface ?

Qu’est-ce qui nous pousse à regarder des personnes obèses de Suurin Pudottaja (Biggest looser) tenter désespérément de perdre du poids, est-ce les voir souffrir en l’absence de leur pizza quotidienne et de leur coca comme source de réconfort ? Est-ce que ca nous rassure de savourer les différentes phases de dépression et de perte de confiance en soi, par lesquelles les candidats passent ? De voir que d’autres vont mal et qu’on se fait du souci pour un malheureux bourrelet qui nous empêche de porter notre jupe préférée On regarde des candidats dévorer des testicules de taureau à pleine dents et se jeter dans l’eau froide à 10 mètres de profondeur avec une camisole de force pour y ramener une clé à Pelkokerroin (Fear Factor). Il semble qu’on aime regarder les gens mettre leur vie en péril et faire tout un tas de choses humiliantes et dégoutantes. Est-ce pour déterminer ses propres limites, est-ce par amour de l’argent, par esprit de compétition ou tout simplement pour ajouter un peu de piment à son quotidien ?

Envisage-t-on vraiment de changer de conjoint et de famille l’espace de 2 semaines pour voir si l’herbe est plus verte ailleurs dans Vaimot vaihtoon (Wife Swap) Certains souhaitent se disputer une même fille dans Sinkuäidille sulhanen. Certains inconscients s’en vont risquer la solidité de leur couple à Viettelysten saari (Temptation Island) au milieu de paires de seins siliconées et d’adonis bronzés. Certains rêvent d’un changement physique radical à Hurja muodonmuutos (Extreme makeover) qu’ils ne pourraient jamais se permettre financièrement ou d’un simple relookage à Sillä Silmällä (Queer Eye). D’autres souhaitent partir à l’aventure dans Suuri Seikkailu (Amazing Race), jouent leur vie professionnelle dans Diili (The Apprentice), tentent de survivre dans des conditions difficiles dans Selviytyjät (Survivors), apprennent à cuisiner dans Kauhukeittiö (Hell’s kitchen), relookent leur appartement dans Inno…

Pourquoi avoir soudainement le besoin de suivre la vie d’individus ordinaires qu’on ne connait pas, la nôtre ne nous satisfait-elle pas ? Est-elle trop vide, trop plate, trop banale ? A-t-on nous aussi, secrètement une soif de notoriété et de reconnaissance, tout comme ces candidats se livrant volontairement en spectacle, auxquels on se substituerait. Il semble que nous contribuons un peu tous aux scores phénoménaux d’audimat mais POURQUOI ? La téléréalité nous détend-elle, nous change-t-elle les idées, nous fait-elle rire, nous fait-elle prendre conscience de certaines choses ?… Les coûts de production de la téléréalité sont extrêmement faibles, pas de scénario, pas d’acteurs rémunérés et une mise en scène minimaliste…ni plus ni moins que mater ce qui se passe chez vos voisins avec des jumelles alors quel en est l’intérêt? Pendant qu’on regarde les candidats de Big Brother boire jusqu’au coma éthylique, d’autres s’en mettent plein les poches…

La téléréalité n’a aucune valeur culturelle, elle ne nous apprend rien sauf peut-être à devenir apathique et asocial à cause du temps qu’elle nous fait perdre.
Les producteurs de téléréalités en tous cas se frottent les mains de son succès et savent ce qu’ils font, l’équipe de « Hurja remontti » (Extreme Makeover Home Edition) viendra reconstruire votre maison avec le budget de tout un lotissement si vous avez tout perdu dans un ouragan après avoir été cambriolé 3 fois, et à condition qu’il y ai dans votre famille un handicapé, une personne au chômage, une droguée ou un décès récent qui bouleverse bien pour donner la larme à l’œil au public qui soupirera « que c’est bien mérité ».

Le printemps 2009 est déjà prometteur, la chaine de télévision Yle recherchait en janvier dernier déjà 6 personnes en phase terminale qui n’avaient plus qu’un mois à vivre pour son prochain « documentaire » téléréalité. L’idée provient des Pays-Bas et va surement susciter des réactions diverses du public, car même si la mort est un sujet qu’on devrait pouvoir aborder sans tabou, l’engouement n’est pas le même. La Finlande est gourmande de téléréalité jusqu’à l’intoxication…

13 Réponses à “Overdose de téléréalité”

  1. Céline dit :

    C’est pour cela que je vis sans télé depuis 1 an maintenant. je le conseille à tout le monde!

  2. jockbatt dit :

    Qu’est-ce que c’est vrai! Moi aussi j’en ai plus qu’assez de ces reality-TV, il y a que ca! On peut pas zapper sans en voir. Je me passerais bien aussi de tele mais je ne vis pas seul, je ne la regardais jamais avant.

    La formule, bien que mesquine, marche bien, car on se prend de sympathie pour les participants s’ils nous ressemblent, on tremble avec eux… et on se moque de ceux qui sont differents… exemple de Olet mitä syöt : « bah forcement si tu mangeais pas 20 mars par jour et 5kg de charcuterie pas semaine, tu serais pas si gros! »

    Vivement la revolution du petit ecran et le libre choix des programmes télé!

  3. nadou dit :

    En effet, je suis d’accord!!! Remarque, tout dépend du niveau de ceux-ci : en général, nous regardons (de préférence) les realitys-shows Nord-Américains, car ils sont bien faits. J’adore regarder : « The National American Top Model », moyennement « Survivors » (bon, c’est surtout, à cause des paysages)…
    Heureusement qu’il y a la BBC et TV5, pour se changer les idées… Ou deux ou trois bouquins qui dorment sur les étagères…
    On vit une drôle d’époque, comme dirait l’autre!

  4. Céline: waouhh j’admire cette démarche, vivre sans télé, mon rêve à moi aussi seulement je ne suis pas toute seule…et y’en a un qui serait bien triste sans elle…

    Jockbatt: je regarde trés peu la télé et j’arriverais trés facilement à m’en passer si je n’avais pas un mâle à la maison qui me ferait sans doute une dépression si je m’en débarassais…

    Nadou: les documentaires et les infos, c’est pratiquement tout ce que je regarde à la télé…toutes ces téléréalités me saoulent trop…on devait avoir une meilleure qualité de vie quand la télé n’existait pas, maintenant au lieu d’aller faire une promenade on s’installe devant son écran, au lieu de jouer avec les enfants on les installe devant les dessins animés,…

  5. Homosapiens dit :

    Les américains ont inventé ce terme de « trash » pour ces émissions. Elles sont du niveau de la poubelle, et ne sauraient être recyclées. Triste de voir qu’elles gagnent tous les pays… La télé-irréalité, car tout est bidonné, est malmenée devant les tribunaux français. Peu importe, tant qu’elle sera regardée…

  6. Nathalie dit :

    C’est vrai que j’ai été épatée par le nombre de téléréalités sur les chaînes d’ici. Il y en a plein dont je n’avais même jamais entendu parler avant ! Mais toutes ne sont pas du même niveau. J’aimais bien « top chef » pour leur ingéniosité culinaire même si c’est frustrant de ne pas pouvoir goûter les plats; et j’aime aussi « top designer », parce qu’il y a de chouettes idées de vêtements.

    En fait, j’ai l’impression que ces télé-réalités se divisent en deux catégories: celles où le point principal est le concours, et celles où le point principal c’est le « gossip », le voyeurisme, les relations entre les candidat(e)s. Bien sûr les « concours » ne se gènent pas pour attiser la compétition et les haines qui en découlent, et à l’inverse il y a un semblant de concours dans ceux basés sur le voyeurisme. Si on peut voir des choses intéressantes dans la première catégorie (le talent des candidats, ou les tactiques qu’ils mettent en oeuvre), par contre dans la deuxième on tire profit côté glauque du voyeurisme, ce truc qui fait ralentir les gens quand il y a un accident au bord de la route… C’est pour ça que ça marche aussi bien !

  7. Saphiriane dit :

    Oui, il est désolant de voir la quantité d’émissions débiles qu’on nous fournit. J’ai regardé un épisode de Fear Factor récemment et je me demande comment des êtres humains peuvent-ils être aussi stupides et faire des choses aussi répugnantes. Ils font plus des choses ecoeurantes qu’effrayantes à mon sens.
    Au final, la télé se résume a un film de temps en temps et aux actualités pour rester informés, plus et je fais de l’overdose personnellement…

  8. CarrieB dit :

    Tout est une question de dosage je pense, et la télé n’est rien d’autre qu’un libre service dans lequel on peut puiser de temps à autre ce qui nous intéresse.
    Je pense qu’il doit exister une façon intelligente de regarder le petit écran, en sélectionnant avec soin et parcimonie les programmes!
    Du côté de la téléréalité, j’ai l’impression (peut-être fausse) que les français commencent à s’en lasser, et l’offre est en tous cas nettement inférieure à la vôtre, fort heureusement.
    Il n’y a que pour les castings de notre « Nouvelle Star » (Idols) que je craque : certaines personnes pensent qu’elles ont du talent alors qu’elles n’en ont aucun, c’est assez drôle, mais au moins on leur dit ouvertement de ne pas perdre de temps à persévérer dans cette voie, et ça paraît du coup d’utilité publique!

  9. Billymax dit :

    Les gens regardent la télé pour matter des gens en train de vivre pendant que Big Brother s’installe dangereusement via le Nouvel Ordre Mondial avec les caméras de surveillance ds les lieux publics, les satellites, etc.
    C’est une mise en abîme, lol.

    3 heures de soleil à Helsinki seulement ?!! J’aurais dit plus…

    Bon courage pr passer l’hiver nordiqe, G conu ça, une fois m’a suffit, mdr !

    ;-)

  10. Elisabeth dit :

    Damn ! Il y a donc autant d’émissions de real-TV sur les chaînes Finlandaises ? Mais c’est flippant, ça. J’exècre ce type d’émissions voyeuristes et crétinisantes.
    Tout comme Céline, je vis sans télévision. Depuis au moins 3 ans. Et je n’ai que vingt ans. Elle ne représente plus pour moi qu’une « arme de décervelage massif ». Très peu pour moi, je vois ce que ça donne sur les français, tous des glands amorphes incultes et tout le tintouin.

  11. Steph dit :

    je ne sais sais pas, en lisant ton article, si la France est mieux que la Finlande.

    Même pour moi qui n’ai jamais eu la télévision chez moi (choix parental) je ne suis pas épargnée par toutes ces séries.
    je suis actuellement étudiante (je n’ai pas non plus la télévision dans mon internat ouf!!!) et TOUS les jours j’entends parler de ces séries…
    Et si j’ai bien suivi toutes ces séries ont des équivalents en Français . Affligeant n’est ce pas?
    Donc en conclusion, quelque soit le pays on regarde tous la même chose. Vive l’internationalisation.

    En tout cas merci pour cet article très bien fait.

  12. films streaming dit :

    Merci

  13. Guillaume dit :

    Bonjour,
    J’espère que tout se passe bien.
    Nous venons de lancer http://www.superexpat.fr qui fait, entre autre, la promotion des meilleurs blogs et site web traitant de l’actualité des expatriés français à l’étranger.

    Votre blog à été sélectionné, et nous espérons bien vous apporter du trafic et des lecteurs intéressés si vous acceptez de nous aider à faire connaître le nouvel outil SuperExpat.
    Vous pouvez si vous voulez mettre un petit lien depuis votre blog :
    L’expatriation facile : Gagnez du temps, faites des économies et organisez votre départ avec le site comparateur pour expatriés français. Assurance Santé Expatriés, Mutuelles, Assurance vie, Banque et Transfert d’argent, déménagement international
    Ou bien Choisir un petit badge coloré !
    http://www.superexpat.fr/banners.html
    SuperExpat génèrerait alors du trafic et des lecteurs sympas sur votre site!
    N’hésitez pas à me contacter si vous avez la moindre question.
    En espérant de vos nouvelles et a très bientôt,


    Guillaume Colin
    guillaume@superexpat.fr

Laisser un commentaire