Pumpattava Barbara

sala.jpg

Je croyais pourtant qu’on ne les rencontrait que sur la plage d’Alerte à Malibu se disputant fièrement les 3 poils sur le torse de David Hasselhoff…eh ben non…la Finlande en a aussi et les journalistes n’ont rien trouvé de mieux que de nous imposer leurs rotoplos siliconés démesurés pour combler les pages du programme Télé lorsqu’ils sont à court d’inspiration. Elles sont en quelques sortes le plan B des chroniqueurs, qui faute d’avoir pu interviewer Rihanna lors de son passage en Finlande, nous affublent de photos qui esquintent les pupilles mais qui abreuvent les commérages des pauses café au boulot!

1508561400tukiainen1.jpg

Je parle de celles qui ont économisé une partie de leur vie pour un jour pouvoir s’offrir un séjour sous les bistouris Parkinsoniens des chirurgiens Estoniens diplômés en plomberie. Celles qui n’ont pas hésité à casser leur tirelire le jour de leurs 18 ans parce que toutes petites déjà, ces garces souhaitaient faire de l’ombre à Pamela, voler Ken à Barbie et en faire leur amant…au milieu des élans on trouve une ribambelle de femmes sans scrupule, prête à tout pour réussir à être connue et gagner de l’argent. Prêtes à n’importe quoi pour faire la couverture d’un magazine, participer à une série télévisée, donner une interview sur ses implants mammaires…l’important c’est que son corps soit exposé en format A4 même si c’est dans le manuel d’utilisation polonais d’un vibromasseur et que les sommes faramineuses dépensées en ravalement de façade soient rentabilisées. Qui a donc lancé cette mode de la paire d’obus ?

Pumpattava Barbara dans voyage pamela-anderson-03050601chestchokerjo1.jpg

brandybigboob.jpgannemariberg.jpgjohannablue6.jpgmarika5270.jpg5137bb2007martina250.jpglindalampenius2200.jpg

Une étude faite par des chercheurs américains montre que les femmes qui ont des implants mammaires en silicone ont trois fois plus de risques de se suicider que celles qui ont gardé leur poitrine naturelle. Ben oui parce que se retrouver avec 2 pastèques du jour au lendemain collées sur sa poitrine change la vie et cause des troubles psychologiques. Les hommes ne semblent pas chercher à savoir s’il est normal dans la vie de peser 50 kg et de faire un 95E de tour de poitrine puisque même « pumpattava Barbara (la poupée gonflable Finlandaise) » arrive à les assumer, c’est pas elle qui va se plaindre de maux de dos…

Salarakas = amoureux secret c’est le nouveau terme gentil à la mode qu’utilisent les Finlandais pour parler d’une femme qui cherche la gloire en couchant avec une personne un peu plus connue… et que les médias bien souvent finissent par abîmer psychologiquement par le biais de leurs critiques implacables.

Après le contrôle technique et les air bag adéquat, elles déambulent sur des chapeaux de roue avec pour seul objectif en mettre plein la vue aux femmes naturelles qui elles, se battent contre leurs kilos en trop, contre leurs rides aux coins des yeux, contre les vergetures sur les jambes, contre des seins qui ne remplissent pas les bonnets d’un soutif…ces femmes qui ont le mérite de lutter contre les stéréotypes sexistes dont on les affublent et refusent de devenir superficielles pour que 3 ados et 2 ministres se masturbent sur leur photo dans des toilettes d’une station service…La plupart ont débuté dans des films pornos et ont enchainés sur des photos érotiques et se sont tout à coup retrouvées sous les draps d’un sportif, d’un politicien, d’un chanteur en ayant pris soin auparavant de laisser l’adresse aux paparazzis !…Marika Fingerroos, Martina Aitolehti, Linda Lampenius, Johanna Tukiainen, Anne-Mari Berg, Susanna Penttilä, Tiina Jylhä …

8 Réponses à “Pumpattava Barbara”

  1. LOLO TAHITI dit :

    ça gèle le silicone sous ton climat ?
    non aux OGM !

  2. Maurelita dit :

    MDR à voir les pubs google de circonstance !!! Tu vas explosave les compteurs avec les recherches google, par dessus le marché, bien ouéj.

    =o)

    Hihiii.

  3. Josée dit :

    bououhh la liste est longue il me semble. curieux ! je ne trouve pas mon nom. Bisous Alexia

  4. CarrieB dit :

    Moi je dis, rien de tel que le naturel, parce que quand ces jolies filles auront 70 ans, tout aura vieilli sauf leur belle poitrine siliconée, et là ce sera pathétique.
    Le physique est éphémère, l’esprit reste, quoi qu’il en soit…

  5. Paul dit :

    Errr… Linda Lampenius, qui est cité en fin du billet, elle a quand même fait l’Académie Sibélius, dans la section violon. Et elle sait bien en jouer. Elle est juste très bête (c’est pas forcément rare chez les musiciens, même les bons), avec un goût réel pour les tenues légères (ca, c’est plus rare chez les musiciens).

    Pour elle, être habillée comme une pin-up, c’est normal, et même élégant ! Elle est devenue une icone des médias un jour où, jouant au sein d’un orchestre classique dans un concert retransmis à la télé (était-ce pour la fête de l’indépendance ?), le cameraman trompait son ennui en faisant sans cesse des gros plans sur son décolleté très généreux. Le lendemain, les tabloids ont titré sur la mystérieuse blonde pulpeuse qui jouait du violon au top niveau, et sa carrière médiatique était lancée, sans qu’elle ait rien demandé, sans qu’elle comprenne bien. Elle a fait quelques albums oú elle jouait du violon, en posant dans des tenues en cuir sur la pochette de l’album…!

    Au final, elle a l’air d’une bimbo comme les autres, mais c’est une histoire bien plus compliquées, et qui a commencé d’une manière étonnament « haute » : par une performance de violoniste lors d’un concert de musique classique… Alors à vouloir généraliser les bimbos, on se trompe, on se trompe…

    /Paul

  6. Lolo: ben celui qui protège mes fenêtres résiste bien avec un peu d’entretien!;)

    Maurelita: j’avais même pas pensé au nombre de googleurs qui vont déjanter en voyant mon blog, en Francais de surcroit! Bon sinon Kanerva s’est fait ejecté, ses textos sont publiés dans Hymy…ca fait causer les collègues de boulot à la pause café, quel aurait été son sort en France selon toi?

    Josée: la liste est longue mais les définitions qu’on a d’une bimbo peuvent différer légèrement surtout entre hommes et femmes!Bisous.

    CarrieB: oui à la chirurgie réparatrice (après cancer ou accident) mais ces filles là n’avaient rien à réparer, peut-être juste une estime de soi…

    Paul: A aucun moment je ne dit que ces femmes sont bêtes…elles ont surement toutes un talent particulier. Son histoire est similaire à celle de Pamela Anderson qui s’est fait remarquée dans les tribunes d’un match vêtue d’un T-shirt Labatt’s et sa carrière était lancée. Il se trouve que mon collègue de travail jouait dans le même orchestre que Linda, elle a quand même bien su contribuer à sa médiatisation…elle a joué dans Baywatch, posé dans Playboy et fait du mannequinat malgré son talent musical elle a été élue la personnalité la plus « insignifiante » de Finlande en 1997 (Suomen Turhimmaksi Julkkikseksi).

  7. papet croûton dit :

    Je nuancerai un poil :
    Si certains airbags sont grotesques, ne pas oublier que certaines personnes souffrent d’être des « planches à repasser » et souhaitent simplement avoir une poitrine « normale ».
    Pour aller plus loin, quelle est la limite entre mode, maquillage, coiffure, chirurgie esthétique ?
    Ne serait-ce pas mon épouse qui a raison quand elle dit en se maquillant : « Je me mets du trompe-couillons » ?

  8. fred dit :

    Bonjour,
    Site tres interessant…cela me fais réaliser que j’ai encore du boulot sur le mien !
    http://locationmarrakech.unblog.fr
    Cordialement
    Fred
    PS: cooooooooooool les poupées ( devinez lesquelles ;)

Laisser un commentaire