Archive pour août 2006

La fièvre des bébés

Mardi 29 août 2006

La fièvre des bébés dans voyage PAA110000062

Journée porte ouverte au Zoo de Korkeasaari (Helsinki), sur le parking on a l’impression d’être dans un certain garage de marque Suédoise, les voitures familiales abondent. On se sentirait presque coupable de ne pas trainer une ribambelle de bambins derrière nous comme les autres le font…et on se demanderait presque aussi si aller au zoo sans enfant est devenu ridicule.

Dans les allées on peut constater les jeunes mamans qui peinent à monter les chemins tortueux qui mènent aux chameaux avec des poussettes 2 places. Et là, j’ai pensé: « Comme 1 million d’ habitants sur une population totale de 5,2 millions prendra sa retraite d’ici 2007, il faut se mettre à repeupler ce pays! »
D’un côté les femmes enchainent les CDD et de l’autre, le taux de natalité baisse. On ne peut que constater que le processus de repopulation a commencé!
 

Ici, prendre l’autobus c’est gratuit pour les mamans (ou papas!) et leurs marmots à condition qu’ils soient dans la poussette ou le landau. Du coup, il y a de l’abus, même les gamins qui ont 6 ans se retrouvent les fesses dans le chariot et c’est tout juste si on ne leur colle pas la tétine dans la bouche en les suppliant de bredouiller des « Areu, Areu… »oui euhhh enfin c’est ce que les bébés Francais balbutieraient mais les bébés Finlandais bredouillent plutôt des « olut, olut » (bière, bière)
Devenir maman ne donne pas tous les droits, surtout pas celui de rouler sur tout ce qui bouge sans jamais s’en excuser en adoptant une attitude « laissez-moi passer, je suis prioritaire parce que j’ai un enfant! »

A la naissance de l’ enfant, les nouvelles mamans peuvent choisir de recevoir soit une somme d’argent non-imposable soit un trousseau de maternité. La valeur du trousseau est supérieure à celle de l’allocation en espèces (environ 270 €). Celui-ci contient des vêtements d’enfant, des biberons, de la literie et la boîte dans laquelle tout ca se trouve sert de couffin pour le nouveau-né pendant environ toute la première année! Les berceaux ne sont pas trés populaires puisque les mamans font dormir leur bambin dans le landau en général. D’ailleurs en France, on appellerait les services sociaux si on voyait que la voisine laissait dormir son gamin dehors quand il fait moins 10 mais ici c’est un MUST. Bébé dort apparemment bien mieux il faut juste l’ emmitoufler dans plusieurs épaisseurs de vêtements!… et bien évidemment ne pas l’oublier dans le jardin ou sur son balcon trop longtemps! Le trousseau comprend aussi des préservatifs…euhhh ca serait pas un peu tard pour ca?
 Photos et description du coffret (Äitiyspakkaus)
http://www.kela.fi/in/internet/suomi.nsf/NET/100502155308EH?openDocument
 

D’après les rumeurs, certains hopitaux bénéficient même d’écran télé pour que la maman voit apparaitre son petit miracle en live… il suffit de ne pas se tromper de chaîne et désormais ce n’est plus exclusivement le papa qui a le droit de tomber dans les pommes mais la môman aussi!
Vous trouverez le témoignage de l’ accouchement d’une môôôôman francaise expatriée en Finlande à cette adresse: http://xxlplan.ovh.net/~expatcli/eofi/article.php3?id_article=208

 

J’en connais à qui ca pourrait être utile…;)

 

Diplôme de flambeurs

Vendredi 25 août 2006

Diplôme de flambeurs  dans voyage 108-00544

Les ados y dépensent leur argent de poche de la semaine, les plus âgés y épuise parfois même leur retraite, non il ne s’agit pas de l’alcool cette fois-ci  mais de drôles de machines omniprésentes.
 

Bien avant le climat rigoureux du pays et l’ivresse démesurée, mon tout premier choc culturel s’est révélé être les machines à sous. A les voir partout dans les supermarchés, sur les bateaux de croisières, dans les bars, les restaurants ou encore les stations service, on se demande si elles n’ont pas réussi à trouver le chemin du casino.

Derrière cette omniprésence se cache un organisme qui s’appelle RAY (Raha-automaattiyhdistys) = Association des machines à sous de Finlande créer en 1938 par une ribambelle d’associations caritatives.
L’engouement des gens provoqué par ces machines colorées semble inexplicable. Près de 3 personnes sur 4 possède la fièvre du jeu. D’un simple divertissement les machines sont devenues une addiction.
Au lieu de glisser dans sa poche les quelques pièces de monnaie que nous a rendu la caissière et qui nous semble bien trop souvent sans grande valeur, on les glisse par habitude dans la fente des machines qui visiblement n’attendent que ca. Hypnotisés, certains jouent seulement quelques euros par jours, d’autres de plus grosses sommes en espérant gagner le jackpot.
 

En général le premier objectif du flambeur Finlandais n’est pas de remplir les poches des pays en voie de développement, des invalides ou des associations sportives mais c’est pourtant là qu’en principe, l’argent récolté est destiné. De quoi vous rendre coupable d’avoir peut-être contribué au dopage des athlètes ou encore vous sentir mal en constatant que vos Euros dépensés tout au long de l’année n’ont pas amélioré la situation actuelle en Afrique. Bien sur l’argent est aussi destiné à la recherche, au domaine de la santé et à des tas d’autres projets et visiblement jouer apaise les esprits et procure un sentiment de bonne-action!
 

Dilapider son argent dans les jeux est considéré comme une maladie mais il ne faut pas oublier que cette « maladie » rapporte environ 2 milliards d’Euros à l’Etat chaque année. Comme pour les Alcooliques Anonymes il existe les Flambeurs Anonymes et en plus cet organisme de soutien a été crée par RAY. C’est un peu comme si Alko sponsorisait les Alcooliques Anonymes ou que l’industrie du tabac sponsorisait Nicorette! Le problème majeur c’est que comme avec l’alcool, il est difficile pour une personne de réaliser la gravité de la situation et d’admettre qu’elle n’a plus le contrôle de ses finances. Je me demande aussi ce qu’on peut bien recommander de faire aux flambeurs pour ne plus dépenser leur argent dans ces engins à part installer un paramètre de sécurité ou bannir tous les endroits susceptibles d’en avoir.
 

Le système archaïque des bandits-manchots mécaniques n’existe plus ici, il suffit désormais de presser des boutons et on peut alors jouer au poker, à la roulette, au black jack, les graphismes sont parfois étonnants!
Placer des machines à sous où elles n’ont pas lieu d’être et vendre du tabac aux caisses des magasins, n’est- ce pas au fond pousser le client à l’addiction? N’est-ce pas mettre la tentation sous le nez des victimes un peu trop crédules pour créer un phénomène de dépendance et remplir les poches de l’Etat? …à moins que le « sisu » finlandais les protège contre ca aussi…

Dans l’univers des « NEN »

Mardi 22 août 2006

Dans l'univers des

Un célèbre proverbe finnois dit: « Ei nimi miestä pahenna » ou encore « Name doesn’t spoil a man, but a man can spoil a name ». Pour tout ceux qui ont soutenu la loi Toubon et utilisent « fin de semaine » au lieu de « week-end », ca donne à peu près ca:  « Le nom ne dévalorise pas l’homme, si l’homme ne dévalorise pas le nom ». Ca voudrait donc dire que seul l’homme rend un nom de famille risible mais qu’en principe s’appeler Mr. Péteur ne devrait pas compromettre une carrière si toutefois péter ne fait pas partie de ses loisirs!
Quoi qu’il en soit, qu’ils se terminent par « NEN », « O », « I » ou encore « LA », les noms de famille Finlandais sont souvent bien difficiles à prononcer pour les étrangers (et c’est réciproque!). Tout comme les « Dupont, Durand et Martin », la Finlande possède aussi des noms de famille plus courants que d’autres tels que Virtanen, Järvinen, Mäkelä ou Laine.

D’ailleurs est-il possible que vous n’ayiez pas remarqué qu’une grande majorité des Finlandais connus à l’étranger portent des noms du genre « Häkkinen, Vatanen, Mäkinen, Räikkönen, Irvonen, Salonen, Paakkanen, Halonen »…et la liste est longue bon d’accord il y a quelques exceptions! Ces patronymes en « -nen » signifient « fils » mais ils peuvent provenir d’autres sources comme de métiers de lieux ou encore de signes particuliers. Dans le vieux finnois, la particule « -nen » voulait dire « petit », « mignon » ou « enfantin ».

Si l’on s’amuse un peu à traduire les noms de famille Finlandais, on s’apercoit que beaucoup portent des noms en rapport avec des éléments évoquant la nature (Järvi, Metsä, Vuori…)

Dans un autre registre on trouve des patronymes insolites mais aussi malsonnants beaucoup plus amusants!

Mr. Ampuja = Mr. Tireur

Mr. Autiosaari =   Mr. Ile déserte

Mr. Haimala = Mr. Pancreas

Mr. Happo = Mr. LSD

Mr. Hillo = Mr. Confiture

Mr. Pottala = Mr. Pot-de-Chambre ….

Mr. Vainonen = Mr. Persecution

mais je vous laisse découvrir une liste comique de tous ces véritables patronymes, soigneusement dressée par un Finlandais qui a visiblement passé quelques longues soirées d’hiver le nez dans son annuaire téléphonique!

http://teppo.tv/names/index.html

Une chose est presque certaine c’est que s’appeler Mr. Gueule-de-bois (Kankkunen) ou Mr Dégoutant (Inha) en Finlande représente le même handicap que quand on s’appelle Mr. Cascouille ou Mr. Grosmollard en France. J’imagine que les camarades de classe et même de travail ne manquent pas une occasion pour sortir une bonne blague à la pause café …

Quand ca concerne les autres, c’est finalement pas trop notre affaire, mais avouez que si votre conjoint portait le nom de famille « Bonnepoitrine » (Hyvärinta) vous réfléchiriez à deux fois avant de bredouiller un faible oui devant l’autel, non? Enfin…je dis ca mais c’est pas mon cas! J’ai des collègues de travail qui s’appellent Mr. Accident de la Route, Mr. Tête de Lac, Mr. Chateau de sable…d’ailleurs j’ai réalisé que lorsqu’on traduit les noms de rues c’est pas mieux, je préfère ne pas penser que j’habite rue du saumon!

Le moment de gloire du pays…

Mardi 15 août 2006

Le moment de gloire du pays... dans voyage NYHETER-15s17-conan-96

Un Francais, un Américain et un Finlandais effectuent un safari en Afrique. Lorsqu’ils passent devant un éléphant l’Américain se demande alors combien d’argent il peut se faire en vendant ses défenses. Le Francais lui, se demande quelle genre de vie amoureuse vit l’éléphant. Le Finlandais lui se demande ce que l’éléphant peut bien penser de lui!
 

Eté 2004, Conan O’Brien, personnage comique de la TV Américaine se moque publiquement dans une de ses émissions de la Finlande. Pas de chance, ses émissions diffusées sur nos chaines 5 jours par semaine figurent parmi les plus populaires ici. Conan provoque alors la colère de la nation et des lettres de mécontentements concernant ses propos s’envolent du côté de l’oncle Sam. Les télespectateurs, insultés, réclament des excuses et obtiennent satisfaction.

En 2005 à l’époque des élections présidentielles ici, Conan créer l’évènement lorsqu’un soir de semaine, devant son miroir avec les infos en bruit de fond, il s’apercoit de sa surprenante similitude physique avec notre représentante de l’Etat. Il saisit de suite l’occasion avant que quelqu’un d’autre ne l’évoque et fait remarquer au monde entier, lors d’une de ses émissions sa ressemblance inquiétante avec notre chère présidente Tarja Halonen. Bien des gens ont ri à la vue des 2 photos accolées des protagonistes en gros plan et là le public se rend à l’évidence, la ressemblance est effectivement frappante… »Kuin kaksi marjaa » comme on dirait ici! L’histoire la plus folle de l’année 2006 commence en Finlande.

Conan O’Brien, présentateur Américain du « Late night with Conan O’Brien talk-show » devient une idole, un personnage comique vénéré des Finlandais. A force de promouvoir le pays dans ses émissions et de se moquer gentillement de cette nation, le présentateur s’est vu invité par ses fans à visiter le pays et les rencontrer face-à-face.

En Février 2006 Conan débarque en Finlande, accueilli par de nombreux fans à l’aéroport hurlant des « Tarja est notre présidente mais Conan est notre Roi ». L’accueil est plus que chaleureux et Conan a bien l’intention de rencontrer son sosie et ses fans pendant son séjour. Ses 5 petits jours passés dans le pays et sa rencontre avec les habitants ont fait l’objet d’une émission « spéciale Finlande » qui a provoqué un véritable engouement des publics Américains et Finlandais.
Les Finlandais trés soucieux de ce que disent les autres nations au sujet de leur pays, ont encore du mal à croire que la diffusion de cette émission ait été visionnée par des millions de télespectateurs. Cette publicité gratuite a par conséquent, booster le tourisme en Finlande, des millions de gens sont désormais capables de situer le pays sur une carte! C’est pas fantastique tout ca?
 

La Finlande a récemment fait parler d’elle entre sa victoire à l’Eurovision, l’histoire de Conan et la présidence de L’Union Européenne. Le présentateur américain a non seulement conquis le coeur des Finlandais mais a aussi, par la même occasion affecté l’histoire de la Finlande. Espérons que les questions de types « Vous vivez dans des igloos? » ou encore « Trouve-t-on des ours polaires et des pingouins chez vous? » se feront de plus en plus rares. Les stéréotypes sont malheureusement bien souvent suffisants pour casser la réputation et l’attrait d’un pays! grâce à lui on sait maintenant que la Finlande ne se résume pas qu’à Nokia et qu »au père-Noël mais on sait aussi qu’on mange de la saucisse tout nu dans le sauna et qu’on se baigne dans une eau complètement gelée après! Si ca n’attire pas les foules, je me demande bien ce qui leur faut aux touristes étrangers!

Tous à oilpé!

Jeudi 10 août 2006

Tous à oilpé! dans voyage 10061024

Les bars, la musique, les stripteaseurs ca ne suffit plus aux Finlandais(es), il fallait innover pour attirer les foules et faire de son club l’endroit le plus « in » du moment!

Connu pour leur esprit fantaisiste qui se reflète bien plus dans leurs compétitions farfelues que dans leur mode de travail, les Finlandais nous ont concocté une nouvelle activité qui fait fureur (surtout à Turku): le NAKUKARAOKE!

Hommes, femmes, couples…pour ceux qui se sentaient jusque là coupable de se saouler les week end sans raison, bonne nouvelle, cette activité toute récente nécessite un certain taux d’alcoolémie avant de pouvoir participer!

Allez je ne vous fait pas languir plus longtemps, il s’agit du Karaoké à poil (qui je le précise ne consiste pas à chanter avec un animal poilu dans les bras) mais qui consiste à se ridiculiser devant un public en s’égosillant dans le plus simple ornement de surcroit. Tout habillé le spectacle du Karaoké est souvent désespérant mais nu comme un ver c’est la cata!

Pas trés drôle pour les touristes asiatiques adeptes inconditionnés du karaoké quand on sait qu’ils ont la réputation d’avoir des petits kikis comme dirait « Zéééééééééézette épouse X » (réf. « Le Père-Noël est une ordure »). Le Nakukaraoke est comme la compétition de T-Shirt mouillé ou la lutte dans la boue de jolis 100 FF un moyen de provoquer les émeutes à l’entrée du bar…et ce n’est pas un loisir que seuls les naturistes se réservent! En plus de vous juger sur votre facon de chanter, on vous juge sur votre silicone valley non existente ou vos petites poignées d’amour. A ne pas faire si vous êtes complexée au risque de s’entendre dire d’arrêter les boissons gazeuses!…

Autant les bars ont besoin de toutes sortes de licenses pour pouvoir servir de l’alcool, ouvrir jusqu’à une certaine heure et faire des « after-party », quant il est question d’exhibitionisme on leur donne le feu vert!

Et nous en france… à quand la partie de pétanque à poil?…comment?…ca existe déjà? ben oui dans les camps naturistes où l’on peut faire ses amplettes et ses activités sportives en toute simplicité. Au moins on ne passe pas 2 heures chez Decatruc à chercher sa tenue de survêtement ou son maillot de bain et on fait des économies…encore un autre avantage celui de ne pas « bipper » à l’entrée ou à la sortie du magasin et de se faire vider les poches!…d’un autre côté dans le rayon frais, mettre la main sur un concombre est un jeu risqué! ;)

Bon revenons à l’esprit exhibitioniste des Finlandais, au sauna tout le monde à oilpé mais sur les plages publiques pas questions de faire topless mesdames, ca pourrait choquer les enfants! Il y a suffisamment de plages privées en Finlande pour enlever son maillot secrètement sans étaler les seins tout fletris de la grand-mère aux voisins.  

D’ici quelques années il sera surement possible de se pointer tout nu au boulot…oufffff, enfin finie la corvée du « qu’est-ce que j’vais me mettre sur les fesses aujourd’hui! » en passant 2 heures devant le mirroir.

Bref, si justement vous étiez en train de vous demander si un petit tour de bistouri du coté de votre décoleté est nécessaire, allez donc chercher votre réponse en participant à un nakukaraoke et puis…pour celles ou ceux qui hésiteraient, pour vous réconforter j’aurais tendance à vous dire que les gens qui hurlent et s’agitent devant vous en salivant ont à peu près le même taux d’alcool que vous dans le sang alors finalement que vous ayiez 3 seins au lieu de deux qui fait la différence?  

Sur les dalles mais sans les mouettes!

Lundi 7 août 2006

Sur les dalles mais sans les mouettes! dans voyage CWE2409

Lorsqu’on parle de « Marché » en Finlande, il est plus question de celui de la téléphonie mobile que celui où on achète ses produits frais le samedi matin.
Autant Nokia s’en est plutôt bien sorti pour commercialiser ses produits dans le monde autant je me fais du soucis pour les autres entreprises… Si il y a encore une chose qui n’est pas au point et qui ne figurait malheureusement pas parmi les priorités des entrepreneurs, c’est bien les techniques de commercialisation et de management International.
 

En effet le pouvoir de persuasion et les techniques de ventes de nos amis Finlandais sont loin d’exceller et peuvent être remises en question. Allez donc sur un marché, les commercants sont loin de s’égosiller pour se débarrasser de leurs marchandises, j’arrive même pas à concevoir qu’on puisse vendre des chaussettes ou des tupperware multifonction sans raconter d’anecdotes dans son micro et sans s’éterniser sur les bienfaits ou la qualité de ses produits. Les Finlandais seraient-ils trop modestes pour vanter les mérites de leurs marchandises? Je suis curieuse de savoir combien de fois vous vous êtes extasiés devant une des démonstrations de la fameuse peau de chamois qui enlève toutes les traces ou devant le fameux appareil qui coupe les radis en forme de petites fleurs… 
Samedi encore sur le marché d’Helsinki, je pouvais voir le regard effrayé des commercants derrière leur stand « elle vient ici ou pas?…elle va m’acheter quelque chose ou non?…elle parle en quelle langue?…comment je vais m’en sortir?..et je fais quoi si elle me demande un prix?…c’est tout juste si je n’ai pas vu la goutte de sueur traverser leur front à l’idée de devoir m’adresser la parole! Sur le marché on attend que ca se passe sans mettre la pression aux touristes!

En France les marchands, passionnés par ce qu’ils font, sauraient vendre la culotte usagée de leur grand-mère, le culot et la tchatche coulent dans leurs veines et ils savent provoquer les émeutes à la première offre de paquets de biscuits (et cela dans le Nord comme dans le Sud!). Le produit miracle qui fait briller la voiture tout à coup nous semble être LE produit qu’il nous faut même si on a pas de voiture juste parce que le marchand a réussi à nous convaincre.. Sur le marché Finlandais c’est pas la bousculade pour savoir qui sortira son billet le plus tôt, les marchands sont blasés, on a envie de les secouer et de leur dire d’attirer la clientèle ou carrément pire de leur suggérer de faire de la concurrence à leur stand voisin!

Non, je ne cherche pas à faire de la Finlande une copie de mon cher pays natal mais des dégustations, des offres, des lots, de la concurrence et un peu de mensonges contribueraient surement au bonheur des commercants ainsi que des clients! Surtout quand on sait que 5 heures de place de parking m’ont couté un peu plus de 15€!!!! (6€ les 2 heures!)

Les saveurs et parfums diffèrent: les marchés Finlandais sentent le poisson, les fraises, les champignons, les baies tandis que les marchés Francais sentent le poulet, la lavande, le pain, les épices, le melon, les fleurs (moi nostalgique?).

Et puis on trouve aussi sur ces marchés des gens qui viennent vendre leur « créations faites maison » du genre petit lutin peint sur une buche de bois et carte postales en collage (avec une vache découpée dans le litre de lait) pas trés utiles, on trouve des articles de laine des chaussettes au bonnet et puis plein de choses faites de peau de renne ou de cornes d’élans ainsi que des paniers.

On trouve même des vendeurs de sac à aspirateur!! Dites- moi qui peut vraiment vivre de cette profession toute l’année? C’est dèjà un article assez dur à vendre mais si en plus, persone n’est là pour nous convaincre et nous persuader qu’on a besoin d’un sac aspirateur à ce moment même, ca rend les ventes encore plus difficiles!

Et pour ceux qui se demanderaient encore pourquoi le titre de mon article s’appelle comme ca, c’est juste une référence au marché de Helsinki ou l’on a décidé de tuer les mouettes qui se comportaient un peu à la Hitchcock ces derniers temps…